Search and Hit Enter

Bruxelles : tensions lors de l’évacuation de milliers de personnes réunies dans un parc

Ce 1er avril, profitant des beaux jours, des milliers de Bruxellois ont répondu à l’appel d’un événement crée sur Facebook afin de se réunir au bois de la Cambre, un grand parc de la capitale belge.

La police est rapidement intervenue pour disperser ce rassemblement enfreignant les restrictions sanitaires du pays. L’événement d’abord festif a peu à peu dégénéré lorsque certains participants ont refusé de répondre aux ordres de dispersion de la police.

Comme le signale la RTBF, la police a envoyé vers 17h le message d’avertissement suivant : «Attention, la police va procéder à la dispersion des lieux, toutes les personnes seront susceptibles de recevoir une contravention.»

Peu après, les forces de l’ordre ont du utiliser le canon à eau pour évacuer le parc face aux refus de nombreux récalcitrants et après avoir reçu des projectiles.

Le bourgmestre de Bruxelles a réagi sur Twitter : «Les gens ont besoin de prendre l’air, mais on ne peut pas tolérer de tels rassemblements […] Nous avons donc évacué le bois. Les personnes qui n’obtempèrent pas aux injonctions de la police risquent l’arrestation et des poursuites. Merci à la police pour le travail difficile et aux gens qui respectent les règles depuis plus d’un an.»

Il y aurait eu quelques blessés lors de cette évacuation comme certaines photos visibles sur les réseaux sociaux le montrent.

Selon le média belge Sud Info, la police aurait donc fait appel à des drones, un hélicoptère ainsi qu’à la police montée dans cette opération de dispersion.

Originaux: RT

Image: Des milliers de personnes au Bois de la Cambre. Des policiers à pied et à cheval sont mobilisés pour disperser la foule estimée à 5.000 personnes présentes sur les lieux. La police utilise également le canon à eau et a recours au soutien de drones et de l’hélicoptère.