Search and Hit Enter

DIEMOCRATIE – Maya Paules // lundi.am [Photographies] ***French

Mise en examen pour association de malfaiteurs, interdite de paraître en Gironde, de sortir du territoire, de manifester et d’entrer en contact avec son compagnon, la photographe a néanmoins pu se consacrer à la composition de cette exposition.

Pendant un an, Maya Paules a documenté le soulèvement en France, jusqu’à ce qu’un matin de décembre 2019 à Bordeaux, la BRI (Brigade de Recheche et d’Intervention) décide de la mettre au chômage technique.

”Diemocratie est une série réalisée lors des révoltes sociales qui ont agité le pays depuis décembre 2018. Chaque samedi, j’ai photographié les manifestations des Gilets Jaunes, des Gilets Noirs, les marches et les occupations de ceux qui s’organisent pour une justice sociale, écologique et migratoire. 

Alors que beaucoup d’images sont produites pour documenter cette insurrection en marche, je refuse toute position d’extériorité. La présente série s’organise au contraire comme un journal des émotions qui me traversent lors de ces moments collectifs.

L’ensemble des figures, des postures et des scènes – même lorsqu’elles sont isolées – s’inscrivent toujours dans quelque chose qui les dépasse : un collectif en train de se faire, dans la relation, dans l’opposition. Mes photographies font écho à mes angoisses, à mes peurs reptiliennes, mais aussi et surtout à ma rage de témoigner.

J’ai saisi un monde de l’intérieur, à travers ses affects, et mes images fonctionnent comme un miroir à la fois intime et commun. C’est une colère sourde qui s’élève, une rumeur de fin d’un monde : je souhaite que mes photographies attestent de ce point de bascule historique qui a pris acte dans nos vies et qui s’incarne dans la rue.”

 

A
Ceux qui disent que la poésie est politique
A
Ceux qui disent qu’elle est bourgeoise
A
Ceux qui disent qu’elle est la solution
A
Ceux qui disent qu’elle ne sert à rien
Je demande votre secret contre l’angoisse des premières lueurs
du petit feu en barricade dans nos mains qui s’épuisent
Je prends ma douche dehors avec du froid
du rien
du tout

Voir plus: lundimatin