Search and Hit Enter

«J’ai vu des poumons comme je n’en ai jamais vus de ma vie» : le témoignage poignant d’un infirmier

Les soignants dans les hôpitaux sont en première ligne face à la pandémie de Covid-19 qui commence seulement à frapper la France de plein fouet. Dans ce contexte, le syndicat Sud-Santé AP-HP a transmis à RT France, tard dans la soirée du 19 mars, le témoignage audio d’un infirmier diplômé d’Etat qui s’est porté volontaire pour travailler dans un service hospitalier de réanimation dédié au Covid-19.

Le soignant explique avoir travaillé douze heures d’affilée et avoir vu dans son service des imageries médicales de poumons comme il n’en avait «jamais vues de [sa] vie».

Il répète à deux reprises que le Covid-19 est une «saloperie» qui met les patients dans un «état délabré» et il invite avec force tous les auditeurs du message à rester confinés : «Première journée en réanimation, dédiée au Covid-19. […] Je voulais juste vous faire part de mon ressenti. J’ai vu des choses… pas très belles aujourd’hui. C’est une saloperie ce putain de virus. Donc, faites vraiment tourner le message, que les gens ne sortent pas. J’ai vu des poumons, sur des radios, comme je n’ai jamais vus de ma vie. J’ai vu des gens dans des états délabrés. Je suis vraiment sur les genoux, ce soir, du fait de ce que j’ai pu voir. Je voulais juste le partager avec vous. Donc, prenez soin de vous […] et faites passer le message, surtout que les gens restent confinés. C’est une grosse saloperie que j’ai vue ce soir.»

Contactée par RT France, la co-secrétaire générale du syndicat Sud-Santé AP-HP, Cathy Le Gac, qui a également pris la décision de se porter volontaire en tant qu’infirmière dans son service, a rappelé : «Le tsunami n’est pas encore arrivé, on attend la vague.» Mais la partenaire sociale a également déploré la teneur de l’interview accordée par le ministre du Budget, Gérald Darmanin à BFMTV le 18 mars : «La déclaration de [Gérald] Darmanin a été mal vécue par les soignants. On va manquer de matériel, de bras et de lits, avec un gouvernement qui nous méprise.» Interrogé par Jean-Jacques Bourdin à propos d’une «revalorisation pour le personnel soignant» qu’il venait lui-même d’évoquer, Gérald Darmanin a simplement assuré que les heures supplémentaires des personnels soignants seraient payées, avant de lâcher, visiblement agacé d’être pressé de répondre par son interlocuteur sur la question d’une «prime spéciale» accordée aux soignants : «Aujourd’hui la meilleure prime que l’on fournit aux soignants, c’est de respecter les gestes sanitaires et de respecter le travail des personnels soignants.»

Pour mémoire, selon un bilan établi par l’AFP le 20 mars, le Covid-19 a fait au moins 10 080 morts dans le monde depuis son apparition en décembre 2019. L’Italie, qui avait recensé son premier décès lié au coronavirus fin février, compte à présent 3 405 morts pour 41 035 cas et 427 décès et 5 322 nouveaux cas ont été dénombrés en 24 heures dans ce pays. En France, 372 patients sont décédés (dont 108 supplémentaires en 24 heures) et 4 761 malades ont été hospitalisés selon les chiffres communiqués par le ministère de la Santé le 19 mars.

Image d’illustration: Des soignants transportent un patient atteint du Covid-19 vers un hélicoptère médicalisé en direction d’un autre hôpital, Mulhouse, 17 mars © SEBASTIEN BOZON Source: AFP