Search and Hit Enter

Une infectiologue belge propose de fêter Noël et le Nouvel An l’été prochain

Invitée ce 27 octobre sur le plateau de la RTBF, la chef de service infectiologie à l’hôpital Erasme, Frédérique Jacobs, a regretté l’augmentation du nombre de personnes infectées par le Covid-19 en Belgique. Selon elle, «faire les fêtes de fin d’année telles qu’on les fait habituellement, c’est dangereux».

«Avec des rassemblements de toute la famille où l’on mange, on boit, on s’amuse, on donne des cadeaux, on s’embrasse parce que c’est Noël ou la Nouvelle année. C’est le genre d’endroit où le virus adore se répartir».

Pour éviter une nouvelle propagation du virus à la fin du mois de décembre, la scientifique a appelé à faire preuve de «beaucoup d’imagination» tout en évoquant une solution peu ordinaire:

«Il faudra penser à reporter les fêtes de fin d’année en juillet-août quand il fait beau. Là, vous pourrez faire une grande fête dans votre jardin. Je pense qu’il va falloir beaucoup d’imagination pour ne pas faire des fêtes comme chaque année et trouver autre chose à faire en respectant les mesures».

L’épidémie poursuit sa progression

Le pays, qui compte 11 millions d’habitants et présente le deuxième taux d’infection le plus élevé d’Europe après la République tchèque, voit le nombre de nouveaux cas doubler tous les 13 jours. Selon le rapport de l’Institut de santé publique Sciensano publié mardi 28 octobre, le taux de reproduction du virus s’élève à 1,45 pour l’ensemble du pays, ce qui signifie que l’épidémie poursuit sa progression.

La région de Bruxelles a ordonné samedi 24 octobre la fermeture de toutes les installations sportives et culturelles et a annoncé un couvre-feu à partir de lundi.

Originaux: SPUTNIK – FR